Lucian Blaga (1895-1961) – Souvenir

Où est-tu aujourd’hui, je ne sais pas.
Les vautours passaient à travers Dieu au dessus de nous.
Je glisse dans le souvenir, cela fait si longtemps.
Sur les cimes anciennes où le soleil émerge de la terre,
tes regards étaient bleus et extrêmement hauts.
Un murmure légendaire s’élevait entre les sapins.
Le saint lac de montagne était un œil éveillé.
En moi on parle encore aujourd’hui de toi.
Des eaux mortes ruissellent de mes cils.
Je devrais faucher l’herbe,
je devrais faucher l’herbe là où tu es passée.
La fauche de la négation sur mon épaule,
dans mon dernier malheur je m’enflamme.

Anunțuri

Lasă un răspuns

Completează mai jos detaliile tale sau dă clic pe un icon pentru a te autentifica:

Logo WordPress.com

Comentezi folosind contul tău WordPress.com. Dezautentificare / Schimbă )

Poză Twitter

Comentezi folosind contul tău Twitter. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Facebook

Comentezi folosind contul tău Facebook. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Google+

Comentezi folosind contul tău Google+. Dezautentificare / Schimbă )

Conectare la %s